« Le dimanche est relativement calme, c’est pourquoi cette journée est consacrée aux travaux du textile. En réalité, cette activité demande beaucoup de concentration, donc il faut le calme. Une seule petite distraction peut se faire se ressentir dans le rendu final. L’atelier du tissage est situé à un endroit différent de celui du cuir. C’est ce qui me permet d’entremêler les fils, construire une toile sans faire des erreurs.

Mais comme c’est un travail qui demande beaucoup d’effort intellectuel, je n’y passe pas beaucoup de temps, mes employés et moi décampons très souvent autour de 14H, juste après la prière de la mi-journée. C’est l’occasion aussi pour les uns et les autres d’aller passer un peu de temps en famille afin de se ressourcer. Les dimanches soirs, je les passe avec ma femme et mes sept enfants. Puisque’en semaine nous n’avons pas assez de temps ensemble. Les 20 minutes que je leur consacre chaque jour après la prière matinale sont insuffisantes.

L’objectif pour moi est d’avoir une famille soudée et solide où le dialogue a une place de choix. Généralement comme, tous les jours de la semaine, après 20H je suis à la maison. Après le repas, c’est la lecture. Je visionne surtout les éditions des journaux, question de m’informer et puis le sommeil quand je n’ai pas une commande particulière qui me demande un travail de réflexion au préalable »